Découvrez la Funyo S.P. 05 ?

Découvrez la Funyo S.P. 05 !

SP 05 SUPERPROTO : Des sensations à un rapport qualité prix imbattable.

Nous contacter Découvrir

Actualités

Funyo au départ des 24 !

01/04/2019


Comme vous le savez tous très bien, l'esprit Funyo est de démocratiser le sport automobile en le rendant accessible au plus grand nombre avec des voitures belles et ultra-performantes tout en maîtrisant les coûts d'utilisation. Pari réussi depuis plus de 10 ans maintenant, mais il fallait forcément un nouveau défi pour Romain Angebeau, le constructeur, lui qui a conçu des prototypes qui ont gagné les plus belles et grandes courses du monde !
 
Aidé par son beau-père, Rémy Brouard, fondateur de Sagcom entreprise d’événementiels à succès favorisant les rencontres inter-professionnelles à travers le sport, ancien directeur de l'ACO, et surtout chargé à une époque de développer l'endurance dans "L'Empire du Milieu" en créant l'Asian Le Mans Series avec la renommée que nous connaissons tous acuellement. Du fait de ses nombreux déplacements Rémy Brouard, qui se fait un plaisir d'aller voir les coiffeurs du monde entier, connu aussi les tribulations des transports en communs hors de nos contrées. En effet, pour qui voyage un peu, la découverte d'infrastructures différentes de l'Europe peut être un choc tant au niveau de la sécurité que du confort. C'est donc tout naturellement qu'au détour d'une discussion, l'idée fut venue de faire profiter des technologies avant-gardistes de la compétition automobile à un domaine souvent délaissé, les bus et autres cars du globe !
 
Depuis les débuts de la compétition automobile, les innovations, porteuses de progrès et de sécurités, ont bénéficié à l'automobile grand public après avoir été testées et éprouvées dans les courses les plus difficiles avec des conditions météorologiques et d'utilisations extrêmes. Les études aérodynamiques, suspensions pilotées, technologies embarquées, matériaux composites, utilisation du carbone et télémétries viennent de la Formule 1. Les 4 roues motrices et directrices inventées pour le rallye. Les phares Led puis lasers, pneus anti-crevaisons, capables de résister à de très hautes vitesses, freins à disques et direction assistée c'est l'endurance !
 
Fort de son immense expérience dans ce domaine, Romain Angebeau avait déjà quelques idées pour développer le concept Funyo et l'étendre donc au plus grand nombre afin de promouvoir le savoir faire breton, et français, dans le reste du monde ! C'est donc avec une immense joie et fierté que Funyo annonce son arrivée imminente dans la plus grande course du monde, les 24 Heures du Mans, dans le très prestigieux et convoité Garage 56, réservé aux innovations de demain. Les tests ont déjà commencé sur un "mulet" qui n'a pas échappé à l'oeil attentif d'un ancien pilote Funyo, clin d'oeil au modèle phare Funyo, la SP05 !
 
Et des innovations il y en a énormément ! Déjà la propulsion sera inédite avec une pile à combustible, mais surtout le bus produira lui-même son propre hydrogène grâce à un générateur fonctionnant avec des panneaux solaires et des minis éoliennes placées sur le toit, plus besoin de faire le plein, il est totalement autonome. Du fait du vitesse de pointe importante, les éoliennes sont miniaturisées et fourniront aussi un appui aérodynamique conséquent. Le record de la visse maximale dans les Hunaudières est en ligne de mire avec plus de 420 km/h attendus, le record officiel est de 405, l'officieux de  415.
 
Mais ce n'est pas tout, fort de la maîtrise de Funyo dans les matériaux composites, alliant légèreté et solidité, la carrosserie en fibre sera recouverte de couche de protection faisant appel aux nanotechnologies, comme ce que l'on peut trouver dans le commerce pour protéger son écran de smartphone, elle pourra se réparer seule en se régénérant à chaque impact ou rayure.
Michelin, partenaire de référence fournira de nouveaux pneus, enfin plutôt une structure qui procurera adhérence et longévité tout au long de l'intense double tour d'horloge sarthois, plus besoin d'aides extérieures pour se sortir des terribles bacs à graviers de Mulsanne ou d'Indianapolis par exemple.
 
Mais une voiture de course sans moteur thermique c'est un peu comme un jour de marché sans galettes saucisse et bolées de cidre, cela manque de saveurs. C'est donc équipé, non pas d'un mais de deux moteurs turbos que le bus se déplacera, soit un W8 bi-turbos d'environ 700 chevaux, ce qui en fera un hybride 4 roues motrices. Moteurs placés en position centrale sous une verrière afin d'admirer le cœur français de cette bête de course sous nos pieds !
 
Pour finir qui dit bus, dit forcément transport de passagers et là arrive une autre grande innovation, une prouesse technologique, une grande première mondiale importée du Japon. Lors des manches du SUPER GT, des bus parcourent le tracé au milieu des voitures de courses afin de faire vibrer les spectateurs, au sens propre comme au figuré. Quelques chanceux seront tirés au sort via un grand concours, et pourront vivre intensément et de l'intérieur cette course mythique, enveloppés dans de confortables baquets habillés d'un écran souple afin de se retrouver en totale immersion au milieu des autres concurrents !
 
On pense que cela pourrait vous plaire, restez connecté pour décrocher votre précieux sésame ! 
 
Photo 1 : Internet, Photoshop et Nao Le NourdOuest Photography
Photo 2 : Christophe Girardot


Retour à la liste des actualités